Notre philosophe se dévoile

Calder : homme jetant un poids

Alexandre Jollien se joue des évaluations fantaisistes et discriminatoires de l’Institution spécialisée de son enfance. Il acquiert diplômes et grade universitaire.

Aujourd’hui, il nous gratifie de son nouveau livre : Le Philosophe Nu.

C’est un véritable don de sa part. Lisons-le en goûtant le moment présent, comme il nous le conseille.

Alexandre Jollien débusque les voies ardues de la sagesse : je ne crois plus aux pleins pouvoirs de la raison, confie-t-il. Dans les situations douloureuses, il faut savoir laisser passer la vague

Nietzsche le conforte dans ce constat : il faut porter encore en soi un chaos pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante…

 

Les discours rationnalistes, selon lui, esquivent d’un revers de main notre impuissance, les blessures qui nous suivent et les travers qui nous résistent. « Il faut te raisonner ! » disent-ils vainement.

Accepter que nous ne guérirons peut-être jamais de nos carences ni de nos plaies, assumer que les coups du passé peuvent hanter une âme pour nous ouvrir aux dons du jour et, pourquoi pas, les partager. Voilà à peu près tout ce que nous pouvons faire !

Alexandre Jollien se met à nu, se dévoile, dénombre et ausculte les passions, celles qui sont plus fortes que nous et qui nous résistent. La colère, par exemple : son antidote est la douceur. Mais il convient d’abord de se montrer doux envers soi-même : l’exigence du perfectionnisme, l’intransigeance pointilleuse et les innombrables injonctions de notre tyrannie intérieure font de nous des soupes au lait en puissance.

En conséquence, l’auteur privilégie les rapports avec autrui : quoi de plus salutaire qu’une rencontre qui me fasse m’épanouir tout en me dépouillant !

Se dévêtir de soi afin de renaître à l’écart de nos attentes illusoires, tel est l’enseignement de ce livre essentiel A lire et méditer, sans attendre.

Merci, Monsieur Jollien, de nous aider dans la traversée de l’impossible.

Site d’Alexandre Jollien : www.alexandre-jollien.ch

Cette entrée a été publiée dans Coup de coeur littéraire. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>